AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Face à l'inatendu... [Privé]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Face à l'inatendu... [Privé]   Dim 2 Mai - 19:10

Spoiler:
 

"Et vous pensez réellement pouvoir brider ce garçon grâce à une telle...prérogative ? Décidément, vous m'étonnerez toujours, professeur Takeda."

Quelque part, à travers les contours de clarté sporadique qui étincelaient sur les fresques nacrées de son bureau, une haute silhouette faisait les cents pas sur un tapis de lin rouge. Ses doigts fins effleurant de temps à autre la surface cristaline d'une vaste table de transparacier stylisé. De nombreuses fiches étaient éparpillées de façon anarchique sur cette dernière...mais l'homme ne semblait pas y faire attention.
Chassant l'une de ses longues mèches aux couleurs du crépuscule, le clone de Gilbert Durandal porta ses prunelles teintées d'un jaune liquide sur le visage émacié d'un petit homme en blouse immaculée. Ce dernier paraissait beaucoup plus nerveux et nettement moins élégant que son hôte...il trépignait d'un pieds à l'autre comme un ressort de cortosis mal réglé...


"Les rapports de ZAFT à son sujet ne m'ont pas réellement laissé le choix vous savez. D'après ses supérieurs, le jeune Nightwalker a, dirons-nous...une certaine aversion envers l'autorité et la discipline, d'où la présence d'Elijah Kiel pour le brider.
Avec des objectifs tels que les nôtres, qui nous dis qu'il ne se serait pas retourné contre nous par la suite..."


Durandal eut un sourire désarmant.

"Hmm..."

"Et pour répondre à votre question, c'est pour cette raison que j'ai autorisé le labo à...procéder à une telle manipulation sur son esprit.
Le subconscient de Nightwalker a été conditionné pour obéir aveuglément aux ordres de RUINS...il pourrait même tuer Kiel si nous lui en donnions l'ordre alors je vous en prie président..."


"...oui j'en conviens", le coupa doucement Durandal. "Mais vous le savez comme moi, professeur. que ce garçon est tout sauf ordinaire. Hors, j'ai moi-aussi des ordres comprenez-vous, RUINS m'a donné la charge de veiller au bon déroulement de son évolution jusqu'à l'accomplissement de sa destiné, et vous savez fort bien de quoi il en retourne, n'est-ce pas...?"

"...débarrasser RUINS de la menace représentée par Kira Yamato."

Murmura lentement Takeda.

"Car il ne peut y avoir qu'un seul, et unique Coordinateur Ultime...", acheva l'autre pour lui. "...nous sommes donc d'accord sur ce point, mais comprenez bien que RUINS ne tolère en aucun cas l'échec...j'espère que votre idée de conditionnement est stable professeur Takeda."

L'homme en blouse blanche le fusilla du regard, mais ne dit rien...le silence perdura quelque secondes.

"À propos, où se trouve Nightwalker en ce moment...?"

"Je l'ai envoyé passer quelque jours sur Copernicus."

"Quoi ? Mais vous êtes fou !! C'est également là que se trouve en ce moment..."

"Précisément..."

Fut la réponse onctueuse de Gilbert Durandal tandis qu'un clin d'oeil complice venait éclairer son visage aux traits exquis.

--------------------

Spoiler:
 

"Haro...Haro...Esteban embarrassé !!"

Esteban : "Hmm...ne faites pas attention à lui."

Murmurait un jeune homme aux allures farouches à l'attention de la serveuse qui venait de lui apporter une double citronade. Ses yeux pâles dévièrent du décolté affriolant qu'elle affichait pour se braquer avec une crispation exagérée sur la petite boule dorée qui l'accompagnait. Étrangement, Ses joues venaient de passer de l'opaline laiteux au pourpre endiablé.

Esteban : "...son dialectitiel n'est pas encore tout à fait au point."

Bien sur ce n'était pas tout à fait la vérité...
Esteban avait tellement bricolé cette petite sphère d'or qu'elle en avait développé une personnalité presque humaine...
...et un véritable arsenal de gadget en tous genres.

La belle lui décocha un sourire enjôleur avant de s'éloigner vers les autres tables de la cantina...le jeune corbeaux quand à lui se contenta de soupirer tout en croisant les bras, l'air sérieusement gêné...
...Haro n'était en fin de compte pas si loin de la vérité...
...et Esteban ne pu s'empêcher d'esquisser un bref sourire.
Après tout, peut être que cet astromech était le seul à pouvoir le comprendre, avec Elijah. De toute façon...qui hormis ces deux-là, avait réellement cherché à comprendre ne serait-ce qu'une infime parcelle d'Esteban Nightwalker, depuis que RUINS l'avait tiré des décombres fumants d'un Gundam en pleine combustion...? Certes on avait admiré ses talents de pilote, on l'avait chouchouté et placé sur un pieds d'estal...tout cela depuis qu'il avait prouvé qu'il était capable de piloter une armure mobile il y a une décennies avant que toute cette histoire de fou ne lui fasse perdre le fil de la réalité. Mais Nightwalker n'était pas dupe...

...c'était son pouvoir que les autres convoitaient...

...ça et rien d'autre.

Chassant ces sombres pensés de son esprit, le beau ténébreux glissa sa main d'artifice dans sa fine chevelure de bronze...laissant les quelque mèches rebelles qui l'avaient toujours caractérisées s'éloigner de son minois avec une légèreté sauvage.
Cela faisait plus de cinq jours qu'il était ici, et bientôt, sa permission toucherait à sa fin...non que cette brève solitude lui posait problème mais...il aurait tout de même voulu qu'Elijah soit là.
Les choses étaient devenues tellement difficiles depuis l'attaque de Panama et la monté en puissance de RUINS. Mais qu'importait...

...bientôt tout deviendra plus stable...

...et il mourrait d'envie de reprendre les commandes du Prophecy. Car il le savait...tant que ZAFT existerait, aucune paix ne serait possible...du moins c'est ce qu'on lui avait inculqué...l'époque où il avait combattu pour la Zodiac Alliance paraissait tellement lointaine...elle était si loin qu'il lui semblait avoir rêvé sa vie de jadis jusqu'à aujourd'hui...que le garçon doux et charmant qu'il avait été par le passé s'était consumé, quelque part dans la lave en fusion du volcan qui bouillonnait sous les strates vulnérables de son coeur, fragilisé par la perte et la douleurs que lui avait apporté le passé.
À l'extérieur il en allait tout autrement...
...ses yeux céruléens paraissait aussi dure que du diamant, et la beauté chevaleresque qui émanait de son être lui donnait l'impression d'être invincible.

Esteban respirait l'audace et la fierté...et peut être un chouilla...
...mais alors juste un peu...
...l'arrogance.

Il s'apprêtait à payer l'addition lorsqu'un mot, qu'il avait pourtant si souvent entendu, mais dont les tonalité n'avaient rien de familières...le fit tressahir.


"Haro...Haro..."

Certes il s'agissait bien d'un Haro mais...
...ce n'était pas
SON Haro.

Esteban : "Qu'est-ce que..."

Il y eut un autre...

"Haro..."

Et cette fois, ce fut sa propre boule dorée qui roula jusqu'au nouveau venu...
...visiblement, son petit compagnon venait de se faire un nouvel ami.
Revenir en haut Aller en bas
Fondatrice

avatar

Féminin Age : 26
Messages : 286

MessageSujet: Re: Face à l'inatendu... [Privé]   Lun 3 Mai - 19:20

Il faisait un temps frais sur Copernicus, idéal pour se changer les idées. Arrivée sur la base lunaire neutre, Lacus Clyne était de sortie. Et ce sans Kira, pour une fois et c’était étrange… Il lui manquait un peu. Après la bataille qu’il y avait eu sur Terre, la coordinatrice s’était empressée de rentrer chez ’elle’, c’est à dire, ‘là où elle se sentait le mieux’ : dans l’espace. C’était sur la base lunaire, très accueillante, qu’elle aimait passer du temps.

Lacus avait prévu de passer sur la tombe de Meer Campbell, chaque fois qu’elle venait ici. Ses bras étaient chargés d’un bouquet de roses blanches. La jeune femme s’était laissé tenter par ces fleurs car, elles lui rappelaient celles reçues la première fois qu’elle avait chanté à l’opéra. La présidente ne voulait se cacher. Elle était connue, certes, mais en ce lieu de défunts, Lacus préférait être elle-même.

Il n’y avait pas foule. L’endroit était perché sur une colline. Tout était paisible. La vue qui surplombait la mer artificielle était magnifique. Sautillant comme à son habitude, Haro exprimait son admiration devant ce paysage.

-Haro…Haro… Magnifique !

Un sourire se mêla au regard nostalgique de la coordinatrice. Tout en déposant doucement les fleurs sur la pierre marbrée, la jeune femme ferma les yeux. Elle adressait une prière à son amie.

« Le jour où nous sommes née, nous avons été embrassé
Et maintenant nous cherchons de nouveau ces mains douces
La mélodie de la prière, on disparait
Et tout recommence, une suite impuissante, douloureuse.»

Le bruit des clapets d’Haro soutenait la chanson de Lacus… Mais il ne fallut pas longtemps pour que les personnes aux alentours remarquent la présence de la présidente des PLANTS. C’était toujours comme ça qu’elle commémorait un endroit où reposait beaucoup de souffrance.

-Lacus ! Lacus ! On mange quoi ? Manger !

L’heure était passée si vite, et il était temps de prendre de quoi grignoter. Sa boule rose mécanique était toujours bien réglée à l’heure où la présidente se restaurait. Haro était par ailleurs bien utile comme agenda aussi.

Le centre-ville de Copernicus n’était pas bondé. En effet, Il était midi pile. Et souvent les gens vivaient à un tout autre rythme que la présidente. En somme elle devait être à l’heure pour tout. C’était son devoir et on lui demandait pas plus. Il arrivait aussi que la jeune femme regrette sa liberté d’avant. Mais, Lacus se devait de protéger son pays, et la seule façon d’éviter la guerre était de reprendre la place de son père. Cependant, la situation lui avait échappé et le mystérieux document que lui avait donné un jeune inconnu ne lançait pas plus.

-Je demanderais à Kira de faire des recherches, murmura-t-elle à son compagnon.

Son choix s’était porté vers un snack. Elle voulait manger quelque chose de rapide, et de bon en gout. Haro lui fila compagnie. Elle lui lança :

-Ne t’éloigne pas trop Haro !

S’asseyant sur une chaise à une table près de la fenêtre, la présidente analysa l’environnement dans lequel elle se trouvait. Distraite comme elle était, Lacus ne voyait pas l’attroupement qu’elle avait causé. Des murmures retentirent dans la salle et surtout auprès des serveurs qui s’étaient empressé à venir lui passer commande. Une jeune femme à l’allure joyeuse vint à sa rencontre.

-M-Madame la présidente ! Quelle joie de vous accueillir dans notre humble restaurant ! Que puis-je vous servir ? Si je puis vous conseiller nos ramens du chef ! C’est un régal vraiment !

Souriante, Lacus n’avait pas remarqué la gêne de la jeune femme. Au contraire, elle approuva et commanda ce qu’on lui proposa. La serveuse reparti en gloussant, contente d’avoir pu adresser la parole à la célèbre chanteuse devenue présidente.

Il n’en fut pas beaucoup pour que de plus en plus de gens s’amènent à la table de la coordinatrice mais heureusement, ne s’attardaient pas. Parmi eux, plus de fans musicaux qui demandèrent son autographe, dès qu’ils sortaient du restaurant. Ils devinrent de plus en plus étouffants, et la jeune femme commençait à perdre patience. Surtout que sa commande n’arrivait pas.

Elle arriva. Lacus pouvait passer à table. C’est en prenant la première nouille que la coordinatrice s’inquiétait pour Haro. Elle lança un coup d’œil, rien, elle le chercherait plus tard. Sauf que la présidente se sentait un peu seule sans lui.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ruins-of-gundams.forumactif.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Face à l'inatendu... [Privé]   Mer 5 Mai - 21:26

"Haro...Haro..."

Vos yeux de prusse restèrent un instant braqués sur le nouveau venu...
...une sphère ovoïde aux reliefs rosés, accompagné d'un caractère qui, à première vu, semblait hmm...tendrement amicale et naïvement joueur. À tous les coup, ce petit astromech devait appartenir à une personnalité de sexe féminin. Un sourire léger et peut être...un chouillat désinvolte se mua sur la pureté farouche de votre fin minois aux subtilité opalines tandis qu'une pensée secrète vous traversait l'esprit. Qui sait...peut être qu'avec un peu de chance, la mistinguette avait un joli minois, et finirait par être inquiétée par l'absence de son petit compagnon...
...Esteban soupira en ébouriffant sa chevelure "rouille" de sa main de chaire...
...ses bras s'étendirent derrière lui, et il s'enfonça plus confortablement dans le dossier de sa chaise, posant avec une certaine allégresse ses bottes de cuire synthétique sur le rebord de sa table. L'air climatisé s'engouffrait à travers le col de son blouson couleur océan (Esteban a plus ou moins le même style que Kira Yamato, dans Gundam Seed Destiny), lui chatouillant la nuque et faisant danser quelque unes de ses mèches tombantes.
Cela ne semblait pas le déranger pour autant...

...il ferma les yeux, et songea à ce que devait faire Elijah en ce moment-même...

...probablement encore en train de se focaliser sur une série d'entrainement qu'il avait bouclé et recommencé une bonne douzaine de fois avant cela...où peut être était il encore dans le hangar du Zephka à reparamétrer les commandes de l'ARMS DEEP pour les faire concorder au maximum avec les compétence du PROPHECY, son propre Mobile Suit...quoi qu'il en soit, Esteban trouvait qu'Elijah s'en faisait toujours trop...ses paupières cernées se plissèrent lentement...
...il ne comprenait que trop bien les motivations de son ami...tantôt dictés par le besoin d'accomplir ce pourquoi il avait été formé...tantôt soulevé par le désire irrépressible de se rapprocher du potentiel d'Esteban...

...ce pourquoi il avait accepté de participer au projet Quantum.


"Ainsi, le sujet Elijah Kiel, pourra acquérire une force et une autonomie presque similaire à la votre, Nightwalker."

Vous avait un jour déclaré le professeur Hojiro avec un sourire venimeux.

*Sujet...?*

C'était un petit, un simple petit mot...un recul instinctif devant des paroles qui lui avaient fait l'effet de coups en plein visage, de décharge paralysantes explosant dans son cerveaux, qui raisonnait dans sa tête jusqu'à tembouriner contre les parfois en adamantium du réacteur nucléaire qu'il avait dans le coeur...passe encore le fait qu'Elijah se soit porté volontaire mais que ce type ait aussi peu de considération pour une existence humaine...cela avait ravivé la fournaise qui se consumait dans ses entrailles.
...c'était un scientifique après tout...
...ces gens-là étaient tous les mêmes.

Mais qu'il arrive la moindre chose à Elijah, et Hojiro payerait...
...Esteban n'avait que trop perdu par le passé.


Esteban : "Tss..."

Cela changerait...
Un jour viendra où il deviendrait tout puissant...il deviendrait le pilote le plus puissant qu'il y ait jamais eut...
...et plus rien de ce qu'il avait chéri jusque là ne disparaitrait


"Haro...Haro... ami parti...ami parti. Haro...retrouver !"

Esteban : "...??..."

Les gasouillements de votre petite boule dorée vous tirèrent de vos songes et vos paupières s'entrouvrirent...
...juste assez rapidement pour voir votre Haro vous filer sous le nez et disparaitre dans le décors en louvoyant autour des tables sous le regard incrédule de la clientèle.

D'un geste ironique, vous faites glisser votre main d'artifice sur la nacre farouche de votre visage.


Esteban : "Oh non...pas encore..."

Murmurez-vous avec lassitude...

Et vous disparaissez à votre tour dans le décors...jetant quelque regard furtif au détour d'une chaise, d'un comptoir ou d'un étal...vous ne courriez pas mais paraissiez plutôt serein, comme si trotiner après votre petit astromech était devenu une routine habituelle...
...et vous n'étiez d'ailleurs pas loin de la vérité...
...heureusement que vous aviez du temps à perdre.

Retrouver la trace de votre Haro ne fut pas vraiment difficile en soit...
...accepter la vision qui s'imprimait sur les relief iridescents de votre rétine d'azur en revanche fut une autre paire de manche...
...votre astromech roulait joyeusement avec l'autre petite sphère rose aux pieds de...
...Lacus Clyne...?


Esteban : "..."

La surprise vous priva de toute parole...
...vous vous appretiez à revenir prudemment sur vos pas, mais votre Haro ne vous en laissa pas le temps.


"Haro...Haro...Esteban !!"

L'exclamation avait retenti dans tous le restaurant.
Revenir en haut Aller en bas
Fondatrice

avatar

Féminin Age : 26
Messages : 286

MessageSujet: Re: Face à l'inatendu... [Privé]   Lun 10 Mai - 18:59

Une bouchée, puis deux.

Les yeux rivées sur l'extérieur, Lacus était perdue dans ses pensées. En effet, cette vision d'horreur la hantait. Elle se souvenait de la mare de sang, du brouhaha des coups de feu qui fusaient de partout. C'était horrible. La jeune femme en faisait des reves agités.

Et puis, il y avait cette annonce venant de la nouvelle députée de l'Alliance, arrivée dont ne sait où... Personne ne connaissait son visage. Du moins, ceux qui n'étaient pas là durant la transmission du message.

[en cours]


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ruins-of-gundams.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Face à l'inatendu... [Privé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Face à l'inatendu... [Privé]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» A quand le reveil citoyen face a l'insecurite ?
» G20, des mesures adoptées pour faire face à la crise
» Maryse Narcisse aura sauvé la face , faute de sauver Fanmi Lavalas
» Règlement interne :
» HAÏTI FACE À L'OBLIGATION DE L'ÉTAT

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ► Dossiers Classés ◄ :: Base de données :: Souvenirs :: ► Objectif: Espace ◄ :: Lune :: Copernicus-
Sauter vers: